PODCAST FACES : #2 EUNICE ASSMOI, LAUREATE ELOQUENTIA LYCEE 2018

 
62403213_2179857465403354_6227629551871066112_n.jpg
 
 

Eunice Assamoi est la lauréate 2018 de Eloquentia lycée, et c'est un sacré phénomène.

Eloquentia est un concours d’éloquence, et Eunice a remporté la grande finale lycéenne nationale qui s’est déroulée au Panthéon et a été désignée comme la meilleure oratrice de France, rien que ça !

Au cours de cette conversation, Eunice parle de son parcours, de sa fierté d’être originaire de St Denis, de son cheminement pour accepter son handicap, du regard que portent les autres dessus et à quel point tout se joue finalement dans la tête.

Elle parle aussi bien sûr de son expérience du concours Eloquentia - auquel elle a failli ne pas participer- et explique pourquoi c'est important de savoir exprimer sa pensée.

Oui Eunice est jeune, mais elle a déjà un sacré tempérament et une belle capacité à assumer pleinement qui elle est, et elle se livre ici avec une grande générosité - et un peu de chanson.

Bonne écoute !

 
 
 
 

Les moments forts de l’épisode


 

Eunice

Ma première révélation, ça a été que « non, on ne voit pas que ça » et que tout est dans notre tête. Et j’aime le dire, « tout se passe dans la tête ». Moi je pensais que j’avais ce handicap [un plexus brachial au bras droit] et que tout le monde le voyait, alors que non pas forcément. Toi, tu penses peut-être que tu n’as pas confiance en toi, que tu es grosse, que tu as des rondeurs, que tu es petite, etc… Mais ce n’est pas ce qui te définit. Tant que tu penses comme ça, les gens ne verront que ça. Et tout commence par là.

Morgane

 Tu m’as dit en off tout à l’heure que tu incarnes tous les problématiques de la diversité. Qu’est-ce que tu entends par là ?

Eunice

Je suis une femme issue de l’immigration, je suis une femme noire, j’ai un handicap et en plus je vis en banlieue. Tout ça fait que j’incarne tout ce qu’on peut voir comme des problématiques. Mais malgré ce que les gens disent, je ne veux pas me réduire qu’à ça, je ne veux pas être l’image que les médias représentent. Je veux être la personne que je veux, le héros ou l’héroïne que je veux être.

62354232_2338495956477197_586685896909127680_n.png

Morgane

Raconte-nous, comment s’est passée ta participation au concours Eloquentia ?

Eunice

C’est l’une des plus belles expériences de ma vie ! Je connaissais de nom car le créateur d’Eloquentia, Stéphane de Freitas, lui-même originaire de Saint-Denis, était intervenu dans notre classe et nous avais dit, en gros « Vous pouvez y arriver, même vous, les enfants de banlieue, c’est possible ». Puis, ma professeure de français m’a proposé de participer. Je lui ai dit que je n’avait pas le temps, à ce moment là je passais un double bac franco-italien, je faisais l’atelier pour intégrer Science Po, du gospel, etc… Puis quelques mois plus tard j’ai fini par accepter.

Quand j’ai gagné le concours, j’ai failli tomber dans les pommes. J’avais choisi le thème « Le bonheur est-il un choix ? » où je racontais mon histoire, mon rapport à mon handicap. Je dis en substance que au début de ma vie, je pensais que je n’étais pas heureuse à cause de ça. Mais, que par la suite, j’ai choisi le bonheur ; car oui, le bonheur est un choix. J’ai vraiment déversé toutes mes tripes pour ce discours.